Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lubies

  • Si tout ailleurs que dans le seul champ dépeuplé des villes....

    Ici...

    habiller en passant

    des milliers

    de téléphones

    comme un mode de vie

    Et même les flèches

    qu'on a dans le cœur

    croupissent

    dans la flaque

    universelle

    d'un drame

    où les esprits cohérents

    pensent trouver

    des réponses

    qui dérangent

    jusqu'au retour en grâce

    de l'anorak jaune...

     

    Ici...

    attendre un bus

    au carrefour

    de significations

    à ne surtout pas

    négliger

    Il fait pénombre

    Le soir patiente

    et tout reste à faire

    Si tout ailleurs que

    dans le seul champ

    dépeuplé des villes

    l'amour rose

    de l'aurore

    frisait dès demain

    les yeux du ciel 

    alors toutes les stratégies

    petites meufs

    petits mecs

    qu'on disait perdues

    depuis hier

    nous rattraperait

    peut-être

    dans une ultime

    foulée

    le sprint intense

    et quasi obsessionnel

    du dernier virus

    en vogue

     

    Ici...

    Et alors ? Et après ?

    Que sait-on au juste

    des symptômes persistants ?

  • Le tiers du prix mélancolique final...

    Parfois j'anime des ateliers

    d'écriture

    poste restante

    à l'adresse d'une bande

    de gamins

    qui ne savent pas encore

    attendre

    pour certaines choses

    Et ce n'est pas

    de leur faute

    s'ils n'apprécient pas

    toujours

    l'ennui

    à sa juste valeur

    Seulement ils sont jeunes

    et ivres de mouvements

    contradictoires

    Seulement ils ne peuvent pas

    savoir

    que le temps n'attend pas

    Mais mon petit doigt

    me dit

    que tôt ou tard

    leurs rêves épouseront

    le destin de ces nuages

    dont le coût de production

    est environ 

    le tiers

    du prix mélancolique

    final...

  • Tchekhov face à une attaque de poulet frites

    Elle me dit souvent

    que la lune

    aimerait bien

    son prince charmant

    rien qu'à elle

    son prince charmant

    que le ciel gris

    de l'âge

    engloberait juste avant

    les gelées constantes

    sur les restes

    d'une adolescence

    en bois de boue

    qui rapetissent

    nos forêts pleines

    de fauves

    où quand on parle

    trop bien

    on finit par oublier

    de dire les choses

    simplement...

    Il me raconte comment

    le soleil

    au temps de ses débuts

    dans la vie

    s'est lancé

    dans une carrière

    d'acteur

    sans beaucoup

    de succès

    Il prétend être

    amoureux

    puisqu'il attend

    Qu'attendre certaines

    choses

    qui ne viendront

    jamais

    parfois ça vaut mieux...

    Je crois qu'elle et lui

    quand arrive

    le grand envoûtement

    mélancolique

    préfèrent se demander

    de quelle façon

    Tchekhov

    aurait réagi

    face à une attaque

    de poulet frites...