Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lubies

  • Un peu de poudre d'or...

    Me suis levé de bonne heure

    et j'ai regardé mon père

    nourrir les vaches dans le clair-obscur

    de l'étable en pierre de taille,

    où dans ces minutes, à l'aube,

    la fatigue achève de transpirer

    ses petites pollutions nocturnes.

    Et là,comme il dispersait

    un peu de cette poudre d'or

    en refaisant les litières...

    Regarde-regarde,

    ses mains toutes striées de crevasses

    et cette rudesse qui part du poignet...

    Regarde-regarde mon père qui travaille

    et comme tout jusqu'ici

    n'est que petits secouements de fourche,

    vifs-aériens-gracieux secouements de fourche...

     

  • ...

    Je prie pour que mes pensées

    sombres et silencieuses

    retrouvent bientôt ces qualités d’athlète

    qui leur ont permis de courir la terre

    en lançant des mots comme autant

    de chats spontanés…