Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lubies - Page 2

  • Partout. Tout le temps...

    Partout. Tout le temps...

    Il y avait de longs dialogues

    très lyriques

    qui passaient très bien. 

    J'étais excitée

    comme sans doute

    on peut l'être

    juste avant de tourner

    son premier film.

    Ton sourire avait cessé

    d'écrire

    comme s'il s'agissait

    de sortir d'une époque

    ténébreuse

    où il y avait trop de choses

    à cacher. 

    Partout. Tout le temps... 

    On a ajouté quelques

    gags

    à nos premiers orgasmes. 

    En ce temps-là, 

    l'amour pouvait encore

    se contredire

    dans la chambre d'un hôtel

    minable

    avec cette faculté

    d'invention

    qui accélère le rythme

    du monde.  

    Partout. Tout le temps...

     

  • ...

    L'homme va bientôt

    s'écrouler

    sur le trottoir d'en face.

    Tu dirais un cavalier

    fourbu

    sur le point de perdre

    son cheval

    en plein désert

    du nouveau Mexique. 

    Il pleure de froid

    et c'est comme

    s'il pissait du sang

    par les yeux... 

    Ma voisine de terrasse

    m'explique,

    par-dessus la buée

    de ses lunettes,

    qu'il y a au moins

    cinq histoires dans la vie

    d'un homme. 

    Qu'on peut toujours

    choisir. 

    Qu'il est presque

    impossible

    de changer la fin.

    Que nous rêvons tous

    d'appartenir

    à quelque chose... 

    L'homme va bientôt

    appartenir

    à l'un de ces rares

    westerns

    se terminant 

    par un suicide... 

    Certaines filles,

    me dit-elle,

    s'épuisent toutes seules

    à force de renaître

    dans le cerceau

    de leur enfance.

    Elle a rencontré bien

    des difficultés

    et elle a failli

    céder.

    Elle a même rencontré

    l'homme

    de sa vie

    dans une piscine

    à débordement...

  • ...

    Un regard de haine,

    une confidence

    et l’équilibre

    de nos horizons

    lointains

    est aussitôt plongé

    dans le genre

    de décor

    qui vous cerne.

    Très vite on ne sait

    plus

    comment s'atteindre. 

    Bon dieu, où en est-on

    de l'amour?

    Cela signifie encore

    quelque chose

    d'indigène

    et de pur

    dans nos zones

    tempérées? 

    S'agit-il d'un écrivain

    très sérieux

    capable de s'attaquer

    à de grands thèmes?

    Est-ce cela qui nous 

    projette

    dans une perspective

    de l'après

    qui nous angoisse?

    Si le réalisateur

    a du talent,

    dès le premier baiser,

    en regardant la place

    fragile

    de la caméra,

    ce truc exaltant

    dans l’œil d'un acteur,

    alors il pourra

    sentir

    qu'il tient son film.

    Et que la nuit à suivre

    promet d'être

    immense...