Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

...

Un dimanche et comme ça

devenait quasiment impossible

de se débarrasser de toute

cette monstruosité artistique

à la seconde où tu t'es 

approché pour me dire

que tu voulais revenir

vivre dans mes yeux, 

j'ai préfère attendre l'heure

où le soleil enjambe les fenêtres...

Commentaires

  • Entre ombre et lumiére, son visage apparaissait avec ces yeux toujours aussi fort de café, interrogeant ce destin impitoyable, qui se présentait pas comme une lettre ouverte. Des dimanches oû les petits chats traversaient la route par erreur...

  • "Des Dimanches où les petits traversaient la route par erreur", j'adore...L'image...

  • "Des Dimanches où les petits traversaient la route par erreur", j'adore...L'image...

  • Et c'est dire si j'aime cette image...je l'ai soulignée par deux fois...

  • Oui, j'ai cherché un truc qui rappelait le point de départ du film en question, "Moka".
    Je trouve que donner de l'image dans l'écriture, 'c'est important. Et ca donne de la force au texte.

  • "Le soleil enjambe les fenêtres", c'est sympa aussi. C'est pour ça que j'aime ton style.

Écrire un commentaire

Optionnel