Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et puis chacun retournera à ce qu'il faisait...

De quel côté tu t'endors?

Dis-moi un peu, chaton....

Est-ce qu'au lieu

de compter les moutons,

plutôt le son de ta propre

voix qui te berce...

T'as déjà fait l'amour

sous la pluie?

Et quelques heures avant,

alors-alors,

combien vous étiez encore, 

sublimes et décomplexés,

sous le soleil?

Tu t'es déjà surpris

à préférer ta première

peine de cœur-

il s'agissait d'une

petite blessure narcissique

de rien du tout.

Mais, promis,

ça restera entre nous-,

oui, ta première peine 

de cœur

à toutes les femmes

de ta vie,

quand le silence soudain

c'est pire que tes chaussettes

orphelines

et qu'alors elles se mettent

en avoir assez

de te faire de la place

dans leurs placards?

Est-ce que nous sommes

parfois samedi?

Est-ce que la jungle est

dans ta tête?

Ton pauvre cœur solitaire,

dis-moi un peu, chaton...

tu vas l'ouvrir

du cul jusqu'à la bouche...

Et puis ça se passera

de commentaires.

Et puis il y aura ce goût 

de métal sur les langues.

Et puis chacun retournera

à ce qu'il faisait...

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel