Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nos rêves en laisse...

La vie, avec un peu

d'imagination, 

pourrait s'écrire,

en haut style,

dans quelque revue

du suspense...

Nous étions jeunes

et alors,

les tâches à accomplir

importaient peu.

Nous étions jeunes

et les rouages du bonheur 

n'avaient pas cessé

de tourner.

Nous étions jeunes,

presque beaux,

puisque la beauté

n'atteignait pas encore

ces dimensions

considérables...

Tu disais toujours:

pour vivre heureux,

mon garçon,

un soupçon ne suffit pas.

Il va venir assez tôt

ce jour,

où toi et moi,

on promenera

nos rêves en laisse...

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel