Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le matin le plus seul que j'ai jamais rencontré...

Un matin-

c'était le matin

le plus seul

que j'ai jamais rencontré-

alors tu te réveilles

en agitant les membres

fantômes

de tes fictions nocturnes.

C'est sans doute à partir de là

que nos corps

se sont mis peu à peu

à disparaître...

Un matin

et alors j'ai su

que ma crédibilité

venait de perdre

environ un euro

pour chaque point

en dessous de la moyenne...

Un matin-

Le voisin massacrait

Schubert au piano.

Essayait tellement

de faire ça en douceur,

qu'il en oubliait

presque

d'épargner sa femme-...

Je songe à cette fois,

il y a déjà quelques lunes,

cette fois où tu avais cru

à mon histoire ridicule

de kiosque à musique

brutalement déserté

par le domaine onirique.

Ensuite,

alors, tu as eu ce regard

étrange,

ce qui du reste

ne veut à peu près

rien dire,

et puis, enfin,

tu m'as dit:

ce n'est pas ce que le matin

vous donne

qui compte. 

C'est ce qu'il vous

épargne..."

 

Écrire un commentaire

Optionnel