Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • ...

    Même quand le soleil,
    me dt-il,
    se couche en travers
    de la route,
    en posant un regard
    long et sévère
    sur nos vies,
    on le sait si
    c'est la fin
    de la tempête...

    Ta façon de me
    caresser la joue
    avec, au bout
    des doigts,
    cette obsession
    du regard.
    L'éternel paysage
    du désir sur lequel,
    peu à peu,
    le récit s’effiloche. 
    Tu connais,
    bien sur,
    me dit-elle,
    l'histoire de ces 
    deux amants
    qui attendaient 
    la mort
    en faisant l'amour...

    Trois heures de paix
    et de joie,
    me dit-il,
    engluées dans les
    pièges d'un cinéma
    à la mode 
    et c'est encore 
    la mélancolie 
    qui peaufine les 
    détails.
    Nous fait croire
    à la réalité
    des couleurs...

    Même s'il y a
    toujours,
    me dit-elle,
    un personnage 
    secondaire
    en train de tirer
    les ficelles,
    d'ici je peux encore
    voir les plumes
    sortir de ta
    bouche...

  • ...

    Ce matin, 
    me dit-elle,
    alors...
    c'est tout
    le contraire 
    du cinéma vérité,
    c'est de la
    mise en scène...
    Je dors assez 
    peu...là où 
    le café
    n'existe plus, 
    l'herbe des nuits
    ne repousse
    pas...

    Ce matin,
    me dit-elle,
    alors...
    je lance mon 
    dernier rêve
    jusqu'à obtenir
    face, 
    mais il pèse
    son petit poids 
    d'âne mort...

    Ce matin, 
    me dit-elle,
    alors... 
    c'est autre chose
    qu'une simple
    pièce lancée
    dans l'air
    moite et terrifié
    d'une révolution
    sur le point
    de faire ses grands
    débuts
    à Broadway...


    Ce matin,
    me dit-elle,
    alors...
    nous levons tous
    nos tasses
    aux âmes échouées
    comme 
    des cachalots
    après la
    tempête...

    Ce matin,
    me dit-elle,
    alors...
    tu as beau 
    me répéter
    que tu n'es pas 
    très manuel, 
    n'empêche,
    quand tu cires
    tes chaussures,
    c'est de la mécanique
    sociale
    de précision....

    Ce matin,
    me dit-elle,
    alors...
    étais-tu sincère,
    au moins,
    hier soir?
    Pourquoi avoir
    prétendu haut et fort:
    quand tu souris,
    il n'y a plus
    de place assise?
    Il y a longtemps
    que nos souvenirs
    sentent
    le placard...

  • ...

    Mon père, 
    me dit-elle,
    a trouvé un rat
    mort 
    au moment d'enfiler
    sa botte.
    Pas le temps de
    lui venir en aide.
    Ce soir, je suis
    d'une humeur 
    de préliminaires.
    La pluie est sur
    la ville,
    mais pas non plus
    de quoi 
    ébranler 
    mes dernières certitudes.
    Ce soir, j'en ai
    un peu marre
    d'être seulement
    cette fille
    qui s'envoie 
    elle-même
    des cartes postales
    signées
    de la patte gauche
    de son chat. 
    Ce soir, 
    me dit-elle,
    je me lance
    à la poursuite 
    des garçons sauvages...