Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il était une fois deux daims couchés dans le chaume...

Alors, me dit-elle,

mon père a allumé

une de ces cigarettes

ultra-light.

Et c'est là que je les ai vus.

Ces deux daims couchés

dans le chaume...

Déjà à cette époque,

du point de vue

de vos poumons,

bien sur,

la cigarette light

n'existait pas.

Bien sur... 

Ensuite il s'est mis

à chanter ce morceau

de Frankie Goes To Hollywood.

Comment c'était...

The Power of love.

Voilà, c'était ça.

La veille, mon petit ami

de l'époque

m'avait entraînée

dans ce club

parait-il très à la mode. 

Parait-il...

On avait un peu dansé

là-dessus. 

C'était une danse

même pas une danse.

C'était plutôt

le genre de slow-braguette

précieux et ridicule. 

A un moment, j'ai eu envie

de lui demander

combien de bosses avait

le chameau.

Et combien, aussi, 

les dromadaires.

Mais je me suis finallement

abstenue.

Mon petit ami de l'époque

voulait tellement, 

comme beaucoup

de ses semblables

en ce temps-là,

rater sa vie 

sur les hauts plateaux

désertiques

de cinéma.

Il était bien trop

timide pour embrasser

une carrière d'acteur

pour de vrai.

Les filles,

n'en parlons pas.

Alors il passait l'essentiel

de ses nuits

à s'esquinter

les baskets

sur les pistes de danse

de tout un tas

de clubs,

parait-il très à la mode.

Parait-il...

Bien sur, je savais 

pour le chameau et ses deux

bosses.

Que le dromadaire

n'en avait qu'une.

Bien sur...

 

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel