Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aussi les océans...

Tes yeux ont du

quitter

le pont supérieur

de la nuit

à cause

du souvenir dormant

de cette paire de fesses

aussi lisses

qu'une toile cirée.

Tes yeux ont du fuir

aussi sec.

Tu sais, l'existence,

la destinée, 

le rouge à lèvres 

le plus cher du monde,

ça va-ça vient,

par voie de terre

et aussi les océans...

C'est à se demander,

parfois,

dans quel sens

tout ça se danse. 

Il arrive même

que le souvenir dormant

d'une paire de fesses

se mette à rêver

d'une vie meilleure...

 

Écrire un commentaire

Optionnel